- TerrEthique - http://terrethique.org -

La bibliothèque de Charlotte

Écrit par : , le 6 décembre 2011

[chapitre[A lire de 3 à 6 ans]]

 

[1]Tout blanc [2] de Marie Sabine Roger et Sylvie Serprix

Casterman jeunesse

Cette nuit la neige est tombée. Tout est blanc, partout, et tout se ressemble. Je suis seul dans le froid. Mais voilà qu’au loin, sur le lac gelé, on discerne un petit point rouge en mouvement… Qu’est-ce que c’est ? Une fée, un feu follet ? Ou bien l’un de ces grands loups rouges et féroces ?

Immobile sur le ponton du lac gelé, le mystérieux narrateur de cette histoire a de plus en plus froid. Il sent se resserrer sur lui l’étreinte fatale de l’hiver à mesure qu’avance une silhouette rouge…qui n’est autre qu’une petite fille qui patine sur la glace et qui va lui tendre les bras.

On aime : Les incroyables illustrations de Sylvie Serprix mêlées à la poésie de l’auteur. Par petites touches et à grand traits, elles plongent le lecteur au coeur de la mélancolie un peu magique de l’hiver. Le silence, le froid saisissant, le vent glacial, la neige qui n’en finit plus de tomber, la solitude : l’âme d’une saison semble surgir du papier pour nous envahir entièrement. Puis au blanc succède le rouge, le vert, l’orange, la chaleur d’un foyer et le feu rassurant qui brûle dans la cheminée. Un livre émouvant, tout en impressionnisme et en suggestions, fait de mots et d’images qui sauront réveiller l’imaginaire sensoriel des petits et des grands.

 

 

  [3]Le livre rouge de l’hiver [4] de Sophie Coucharrière et Hervé Le Goff

Père Castor – Flammarion

Second album d’une série documentaires sur les saisons à destination des tout jeunes lecteurs.
Quand commence et se termine l’hiver ? Comment se forme la neige ? Tous les arbres perdent-ils leurs feuilles en hiver ? Comment fonctionne un thermomètre ? Comment l’eau se transforme-t-elle en glace ? Pourquoi ce n’est pas l’hiver sur toute la planète en même temps ?
L’auteure se met dans la peau d’un petit garçon de maternelle et part de ses sensations physiques pour donner l’explication scientifique des phénomènes météorologiques. Les explications, simples et illustrées, très ludiques, permettent aux plus jeunes se familiariser avec l’univers de l’hiver : vocabulaire des phénomènes naturels (brouillard, verglas, stalactites), légumes de saison…

On aime : les illustrations originales et très ludiques. La recette d’un produit de saison : “La salade d’oranges”. Instructif, l’ouvrage n’en est pas moins attractif : l’auteure sait distiller les éléments de compréhension dans l’histoire et garder ainsi toute l’attention des plus petits.

 

 

Le livre orange de l’automne [5] de Sophie Coucharrière et Hervé Le Goff

Père Castor – Flammarion 

Premier album d’une série documentaires sur les saisons à destination des tout jeunes lecteurs. 
Pourquoi les feuilles tombent-elles ? Quels sont ces drôles de légumes qui poussent dans le potager ? Comment se forment les nuages ?
A travers la journée-type d’un petit garçon de maternelle, l’auteure nous explique les phénomènes météorologiques provoqués par les changements climatiques.

On aime : les illustrations accompagnées d’encarts informatifs, racontés avec simplicité et originalité. La recette d’un produit de saison “le crumble aux pommes”.
La rubrique “Le sais-tu ?” en fin d’ouvrage, comme une première leçon de choses pour mieux comprendre le temps et les saisons. 

 

 

[6]

Le potager [7] d’Anne-Sophie Baumann et Christophe Rivier

Actes Sud Junior

Si le jardin potager est le lieu de production de légumes savoureux destinés à la consommation, c’est aussi un espace privilégié pour observer la nature : la terre, l’évolution des plantes, les insectes et les petits animaux. Un imagier original et réaliste pour apprendre à reconnaître et à nommer les légumes du potager et s’initier au plaisir du jardinage.

 

On aime : Parce que savoir identifier et nommer les différentes espèces, c’est aussi apprendre à respecter la nature et sa diversité !

 

 

Toujours rien ? [8]de Christian Woltz

Editions du Rouergue
[9]

Un jour, Monsieur Louis décide de planter une graine. Il creuse un trou, sème la graine, rebouche le trou, tasse la terre, arrose… et se met à attendre. C’est long… Quand Monsieur Louis perd patience, la fleur enfin sort de terre… et c’est l’oiseau qui la cueille ! Toujours rien ??

On aime : c’est un livre à la fois très amusant et pédagogique : on suit les étapes de la plantation puis celles de la croissance d’une plante : tout ce qui se passe sous la terre et dont Monsieur Louis (et nous en temps normal !) ne voyons rien. Ce livre pourra faire écho à un projet jardinage avec des enfants de 5/6 ans. Il permet également de travailler sur la succession des évènements (ex. remettre en ordre les illustrations du livre). On aime également les illustrations caractéristiques de Christian Woltz, réalisées à partir de papier recyclé et d’autres objets détournés (fil de fer, laine…).

 

 

 La nuit des Zéfirottes [9], de Claude Ponti

L’école des loisirs

Tout est arrivé en une nuit, entre minuit cinq et minuit cinq exactement. Les Zéfirottes sont des petits lutins qui habitent sous terre et qui ont pour mission de protéger Paris… de la crevaison ! Car tous les monuments de Paris sont gonflables, c’est ça le secret incroyable des Zéfirottes. Mais voilà : une mauvaise herbe menace d’envahir la ville. Seul Adèle, une petite fille humaine, peut aider les Zéfirottes à fabriquer le Super-Tulerbe pour empêcher Paris de mourir…

On aime : les illustrations de Claude Ponti : vues et plans en coupe qui dévoilent le monde souterrain et malicieux des Zéfirottes, images magnifiques d’un Paris revisité et/ou envahi par une végétation menaçante, grand herbier des Zéfirottes (arbre du voyageur, baobab, « arbre-aux-trois-feuilles », lutèces…). Les inventions langagières amusantes et pétillantes. Un livre où texte et image s’entremêlent pour nous emporter, petits et grands, dans un monde imaginaire aussi riche qu’envoutant. A partir de 5 ans.

 

 

La chenille qui fait des trous [10] d’Eric Carle

Éditions Mijade

C’est l’histoire d’une chenille qui se réveille avec une énorme faim. Alors, elle part en quête de nourriture et elle mange le lundi une pomme, le mardi deux poires, le mercredi trois prunes etc. Plus la chenille grandit, plus elle a faim et plus elle a faim, plus elle fait des trous… dans le livre.

On aime : la couverture cartonnée avec des vrais trous, dans lequel les enfants se font un plaisir de passer les doigts pour suivre les tribulations de la chenille. Les couleurs éclatantes des fruits qui font écho à celles du papillon. A partir de cet album, on découvre l’histoire de la chenille jusqu’à sa métamorphose, mais on peut aussi apprendre les jours de la semaine et travailler la numération. Un classique de la littérature de jeunesse, à lire dès 2 ans.

 

 

[11]10 choses à faire pour protéger ma planète [12] de Mélanie Walsh

Gallimard jeunesse

Éteindre la lumière quand je sors d’une pièce, ne pas laisser couler l’eau pendant que je me lave les dents… Cet album illustre les petits gestes de la vie quotidienne qui contribuent à la sauvegarde de l’environnement.

On aime : faire des hypothèses à partir des images ; faire des hypothèses sur les raisons pour lesquelles ces habitudes quotidiennes peuvent protéger la planète. Rechercher d’autres choses à faire pour protéger la planète. Fabriquer un album les recensant en papier recyclable.

 

 

 

[13]Comment faire pousser un cerisier ? [14] de Sylvia Dupuis

Casterman

Albert le jardinier voudrait bien faire pousser un cerisier ! Mais cela n’est pas si simple : il faut d’abord choisir les bons outils puis trouver l’emplacement idéal. Il faut aussi savoir être très patient pour qu’un arbre se déploie dans son jardin…

On aime : des rabats, des tirettes, des pop-up et des illustrations rigolote… bref tout ce qui plait aux plus petits !

 

 

 

[15]

Espèce de cucu… rbitacée ! [16] de Nathalie et Yves-Marie Clément et Louis Alloing

Les albums du Père Castor Flammarion

C’est l’histoire d’un petit garçon qui jardine avec son Pépé Adrien. L’occasion de faire une visite du potager mais aussi de découvrir les drôles de mots rigolos mais un peu compliqués que connaît ce Pépé ! Sauf que pour lui faire répéter, il faut un peu le titiller…

On aime : les illustrations et leur petit côté « BD » mais aussi une façon de se familiariser avec les fruits et légumes du potager de façon ludique.

 

 

 

[chapitre[A lire de 6 à 8 ans]]

 

[17]Folles saisons [18] de Jean-François Chabas et David Sala

Casterman

Depuis toujours, c’était entendu comme ça : les saisons se poursuivaient dans un ordre  donné, le même exactement, printemps, été, automne, hiver. Ensuite revenait un autre printemps puis tout recommençait. L’été pouvait bien discuter un peu avec ses voisins le printemps et l’automne…mais un jour, alangui dans la chaleur épaisse, il eut une idée folle : celle de rendre visite à son frère l’hiver, contre le grand ordre du Monde ! Commence alors une série de bouleversements incroyables ! Alors que les saisons se font la chasse, les plantes, les animaux et les hommes ne savent plus comment se comporter. Heureusement, Grand-Mère Nature, déjà irritée par les misères que lui font les hommes, intervient pour tenter de mettre fin à ce chaos…

On aime : Les notions de grands équilibres et de cycles naturels sont abordées de façon simple et subtile dans cet ouvrage aux illustrations réjouissantes. La personnification des saisons permettra aux enfants de se familiariser avec les grandes lois de la nature…et de comprendre leur sens.  L’histoire, originale et audacieuse, est parsemée de clins d’œils aux enjeux actuels de préservation de l’ordre climatique.

 

 

[19]Je protège la nature [20] de Jean-René Gombert et Joëlle Dreidemy

L’élan vert

Grâce à de grandes illustrations rigolotes (parcelles de forêt avec ses habitants animaux et végétaux, paysages urbains, enfants en promenade dans la nature), ce livre met en évidence les interactions naturelles qui existent entre animaux, végétaux, et autres éléments naturels comme l’eau et sensibilise ainsi le lecteur à la notion fondamentale d’écosystème. Toujours en image, l’ouvrage fait des “focus” sur certaines espèces qui contribuent au fragile équilibre de la vie, sur des notions clé des sciences du vivant comme la “chaîne alimentaire”, sur le rôle des points d’eau et même de la matière organique en décomposition. Après cette prise de recul sur ce qu’est la nature, le lecteur peut attarder son regard sur la façon dont l’homme rompt l’équilibre naturel par divers types de pollution collective détaillés en images : pollution industrielle, gaz d’échappements, pollution agricole…Pour finir, l’ouvrage se concentre sur les comportements individuels : le lecteur pourra jouer à identifier les comportements nuisibles à l’environnement et apprendre à respecter la nature.

On aime : Les auteurs réussissent à faire passée l’idée que la nature est un ensemble solidaire à l’équilibre fragile qui peut être perturbé plus facilement qu’on ne le croit, mais que chacun peut, à son échelle, contribuer à la préserver avec un tout petit peu de bonne volonté ! Les illustrations, amusantes et très bien conçues, parlent d’elle-mêmes et se substituent bien aux long discours des adultes sur l’environnement naturel…

 

 Non à la pollution. [21] Des mots dans les yeux

Publications de l’École Moderne Française – PEMF

Des enfants de 6 à 10 ans de l’école Vitruve (XXème arrondissement de Paris) réagissent et commentent 10 photographies de l’agence Magnum : un oiseau pris dans une marée noire, des usines en Chine, un exercice d’alerte au gaz dans un jardin d’enfants en Russie, une décharge en plein air au Salvador…

On aime : les réflexions des d’enfants, très sensibles aux défis écologiques, et qui posent sur les photos un regard à la fois averti et enchanté ; la démarche, qui peut être réutilisée avec bonheur par les enseignants en classe.

 

 

 

Vivre ensemble. L’écologie [22]

Bayard jeunesse

Trois petits récits, à lire seul dès 7 ans, pour trois questions cruciales : qu’est-ce que l’environnement ? Pourquoi y-a-t-il des pollutions ? Comment respecter l’environnement ? Chaque récit est suivi d’explications documentées (par exemple sur les écosystèmes, ou sur l’utilisation des ressources par les pays riches et par les pays pauvres) et d’un jeu-test qui propose une mise en situation.

On aime : un livre bien pensé pour les jeunes lecteurs, court sans être simplificateur : les récits peuvent être lus seuls dès 7 ans, les explications seul ou en compagnie d’un adulte. Un livre qui aide les enfants à prendre conscience du rôle qu’ils ont à jouer dans la société en tant qu’ « éco-citoyen ».

 

 

L’odorat et la nature [23], 10 expériences et 10 jeux à faire avec votre enfant, auteurs collectif, Pascal Desjours

Albin Michel jeunesse, coll. Les petits débrouillards

Comment sentir une odeur mélangée à une autre ? Pourquoi le poivre fait-il éternuer ? Pourquoi l’herbe sent-elle bon quand on vient de tondre la pelouse ? Pourquoi les chiens reniflent-ils partout ? Guidés par Chloé, Tristan et Renard, nos petits débrouillards vont pouvoir se poser toutes ces questions qui passionnent les enfants. Une petite histoire amène la question, puis le livre propose une expérience facile à réaliser pour y répondre.

On aime : les expériences amusantes et faciles à réaliser, à la maison ou à l’école (liste du matériel fournie, étapes à respecter) ; l’explication du phénomène observé, suivie d’une explication plus détaillée destinée à l’éducateur. Un livre à la fois amusant et très bien structuré.

 

Le goût et la cuisine [24], 10 expériences et 10 jeux à faire avec votre enfant, de Pascal Desjours

Albin Michel jeunesse, coll. Les petits débrouillards

Comment fonctionne la langue ? C’est quoi l’eau dans la bouche ? Pourquoi les aliments n’ont-ils plus de saveur quand on est enrhumé ? Le froid enlève-t-il le goût ? Guidés par Maëlle, Alex, et Ours, nos petits débrouillards vont pouvoir se poser toutes ces questions qui passionnent les enfants. Une petite histoire amène la question, puis le livre propose une expérience facile à réaliser pour y répondre.

On aime : les expériences amusantes et faciles à réaliser, à la maison ou à l’école (liste du matériel fournie, étapes à respecter) ; l’explication du phénomène observé, suivie d’une explication plus détaillée destinée à l’éducateur. Un livre à la fois amusant et très bien structuré.

 

 

[25]

Le naufragé du rond-point [26] de Jean-François Dumont

Père Castor-Flammarion

Un arbre esseulé au cœur d’une grande ville regarde défiler les voitures. Un beau matin, une voiture s’arrête dans un drôle de sursaut. M. Labrosse qui partait travailler descend en pestant, il est en panne ! L’arbre se rappelle alors une époque où les voitures n’étaient pas si nombreuses, quand les arbres tenaient compagnie aux promeneurs, quand la ville n’était pas encore une grande ville. Le malheureux automobiliste s’endort à la tombée de la nuit. L’arbre va lui venir en aide… Après cette incroyable aventure, M. Labrosse part vivre à la campagne pour faire pousser des arbres.

On aime : Un joli livre illustré par l’auteur. Une histoire courte, habile, facile à lire, sans théorie indigeste.

 

Une détective dans nos assiettes [27], de Jacqueline Aymeries et Julia Perrin

A dos d’âne

Catherine Kousmine est une femme au destin exceptionnel qui a marqué son temps par ses recherches innovantes sur les liens entre santé et alimentation. En 1930, à une époque où la plupart des femmes ne sont pas même lettrées, elle est nommée docteur à 24 ans seulement. D’origine russe, son enfance nomade a été fortement marquée par la guerre et le sort réservé aux enfants, ce qui la pousse vers la pédiatrie. Confrontée au cancer infantile, Kousmine refuse la fatalité, monte un laboratoire chez elle et se met à étudier les causes de la maladie sur des souris qu’elle alimente de façon différente. Au bout de nombreuses années d’infatigables analyses, la scientifique, qui aime à répéter que “la nature est bien faite”, réussit à établir un lien entre la guérison des souris et une alimentation naturelle, non transformée, riche en vitamines et oligo-éléments…

 

On aime : La réflexion sur l’alimentation et la santé humaine est incarnée à travers l’histoire fascinante d’une personnalité hors du commun, Catherine Kousmine. On comprend facilement le sens et les conclusions de sa recherche de longue haleine, on apprécie son bon sens, sa générosité, son travail artisanal et rigoureux à la fois. En avance sur son temps, Kousmine nous montre qu’une bonne dose d’humanité n’est pas une entrave à démarche scientifique, mais lui permet de progresser efficacement en préservant son sens et sa valeur.

 

[chapitre[A lire de 8 à 12 ans]]

Dans le Jardin, des fruits et des légumes, [28] de Gaud Morel,

Gallimard Jeunesse

Très joli petit livre, clair, superbement illustré pour qu’on reconnaisse bien les graines, plants, fleurs, feuilles et fruits. Les explications sont très complètes, en particulier sur l’origine de certaines plantes, sur les endives et comment on obtient quelque chose de blanc et jaune à partir d’une salade verte etc…

On aime : C’est très “pédagogique” avec des suggestions de travaux de plantations à faire. On pourrait trouver des poèmes ou comptines amusantes (ex. pomme, pêche, poire, abricot etc… ) et imaginer de faire un exercice de “Matching” en proposant aux plus petits des dessins découpés qu’ils devraient reporter sur les textes aux endroits où les mots apparaissent. Et pourquoi pas une séance plus artistique avec des tableaux de peinture qui montreraient ces fruits et légumes “autrement” et qu’il faudrait reconnaitre.

 

 

 

L’alimentation dans l’histoire [29], de Claude Merle et Philippe Godard

Autrement junior, 2002

On passe à table !

Voyage dans le temps et dans l’espace. On apprend comment l’homme est passé du besoin primitif de se nourrir au plaisir de manger ; comment l’environnement naturel et les croyances ont influencé les coutumes alimentaires ; quelles sont les relations entre certaines denrées et l’économie ou la vie sociale, voire même comment elles ont influencé les évènements historiques.

On aime : découvrir des civilisations d’hier et d’aujourd’hui en observant les nourritures et les rituels des repas. Découvrir la place faite au pain à travers les âges et son rôle politique. La conclusion amène une réflexion sur l’avenir et la responsabilité des choix économiques des pays riches etc…

Ce livre appartient à une collection documentaire pour les enfants à partir de 10 ans. Le vocabulaire étant un peu difficile et les chapitres denses, les enfants plus jeunes pourraient être rebutés par cette lecture. Aussi, en classe, il serait intéressant de faire des fiches pour chaque chapitre, d’encourager une lecture en groupe, de demander aux enfants correspondant avec des classes d’autres pays de comparer leur menu de midi à la cantine pour une semaine avec celui de leurs correspondants etc. A la maison, un parent pourrait accompagner la lecture de son enfant en lisant un chapitre par soir avec lui, réaliser une recette chinoise ou indienne, faire un « repas romain », dessiner les hottes imaginées par La Quintinie pour transporter les fruits frais de Louis XIV etc…


[29]

Mon cœur fait bio [30], de Sandra Nelson

Flammarion, 2011

Apolline a douze ans, un père assez déprimé depuis son divorce d’avec la mère d’Apolline, un frère, deux demi-sœurs, et un beau-père cuisinier qui prétend obliger sa famille d’adoption à renoncer aux frites surgelées, voire à manger des légumes, voire des légumes bio, frais, et de saison. A-t-on idée ! Apolline est plutôt réfractaire à cette idée, mais quand elle s’aperçoit qu’un garçon de son collège qui lui plaît bien s’intéresse lui aussi à l’alimentation naturelle et au goût, elle commence à se pencher sur la question, quoique sans grande conviction…

On aime : Un livre léger et humoristique, avec une narratrice pas du tout moralisatrice, au contraire : tandis que l’auteur profite de son roman pour glisser quelques principes sur l’équilibre alimentaire et le danger de la malbouffe, Apolline, de manière tout à fait logique pour son âge, regrette les lasagnes surgelées et boude devant son gratin de chou-fleur. Les jeunes lecteurs pourront donc s’y identifier sans aucune difficulté et être malgré tout sensibilisés à ces sujets. Un roman court et drôle pour les enfants à partir de 11 ans.

 

[31]L’homme qui plantait des arbres [32] de Jean Giono

Gallimard jeunesse

En Provence, le narrateur rencontre un berger qui tous les jours plante des glands. Quelques année plus tard, il revient et découvre une magnifique forêt de chênes, de hêtres et de bouleaux. Année après année, la forêt s’étend, permettant à toute une région de revivre.

On aime : faire une recherche sur la sylviculture et le rôle des forêts dans l’écologie. Écrire un récit à la 1ère personne à partir de la question posée à Giono qui fut à l’origine de ce texte : Quel est le personnage le plus extraordinaire que vous ayez rencontré ?

 

 

 

 

[33]Les poubelles et le recyclage [34] de Stéphanie Guignard

Le Pommier

Illustrateur(s) : (Pascal Lemaître)

Rétréci et enfermé par erreur dans un sac de tri sélectif, Tom enquête sur le trajet de nos déchets et découvre les circuits du recyclage. A mi-chemin entre nouvelle pour la jeunesse et « Que sais-je », ce titre de la collection des Minipommes aborde les questions suivantes : à quoi sert le recyclage ? Comment s’organise-t-il ? Comment réduire nos déchets ?

On aime : visiter un centre de tri ou une usine de valorisation des déchets recyclables. Faire du compost en classe. En fin de volume : des jeux : quiz, jeu de l’oie ; des idées de fabrication à partir d’objets de récupération ; des adresses utiles ; un lexique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Article imprimé depuis : TerrEthique: http://terrethique.org

Url de l'article : http://terrethique.org/articles/la-bibliotheque-de-charlotte/

Copyright © 2011 TerrEthique. All rights reserved.