• Accueil
  • Le trophée des Prix TerrEthique : une oeuvre originale signée Manena

Le trophée des Prix TerrEthique : une oeuvre originale signée Manena

Accès par chapitres :

 

Maria Magdalena Larrain

 

 ” Je suis née à Santiago du Chili.

Très jeune, j’ai manifesté une attraction particulière pour le modelage de la terre glaise et les arts plastiques en général. Je les pratiquais chez moi et plus tard, tout en suivant des études littéraires, j’ai participé à des ateliers en école d’art.

Je suis partie pour la France en 1975.

Quelques années plus tard, en 1981, je m’établis à Valence (Drôme) où parallèlement à mon travail d’éducatrice spécialisée je poursuis mes activités artistiques : poterie et céramique  avec Daniel Coulis, sculpture à l’Ecole d’art de Valence et dans l’atelier de Jean Larrivé  et peinture à l’école “L’Empreinte”.

Mon atelier, un petit espace aménagé dans un coin de ma cuisine, est précaire mais il me permet de travailler et d’organiser des expositions : “Librairie Notre Temps”, “Municipalité de Valence” et  3 expositions collectives dans  la “Salle des Clercs”.

Entre 2005 et 2007, je vis en Guyane. Dans ce pays de contraste culturel et de végétation exubérante, l’aventure du “modelage” prend une nouvelle dimension. La terre, dans une grande diversité de couleurs, se trouve dans la rivière, et il suffit de la ramasser pour la transformer en volume.

C’est en Guyane que j’inaugure mon premier atelier ouvert au public : je crée, je donne des cours et j’expose mon travail. Je prépare une exposition importante dans la « Galerie Inini » de Cayenne.

Les couleurs inspirent ma peinture et la diversité culturelle mes personnages.

De retour en France, en 2008, je renforce mon travail de modelage et de sculpture auprès de Marie Odile Torné, artiste de Perpignan. Avec elle et grâce à ses techniques, mes œuvres évoluent. Elles acquièrent plus de mouvement et de liberté.

C’est alors que je m’initie à la technique du « Raku » ; je donne des cours et je vends mes créations dans mon atelier.

J’expose des œuvres dans la Galerie Hourdin de La Rochelle de 2009 à 2010     .

Actuellement, je poursuis le modelage  en  Charente sud.  Je travaille le « Raku nu » afin d’honorer le prix littéraire de TerrEthique.

La terre est une passion que j’aime partager car son essence est vie et force créatrice, sa malléabilité est une source d’inspiration et son universalité permet la communication.

Cette terre chamottée que je modèle remplace peut être cette terre lointaine que j’ai laissé…”

 

Maria Magdalena Larrain, alias Manena, artiste plasticienne et céramiste

Le blog de Manena

 

Accès par chapitres :

Écrit par : , le 28 février 2012 imprimer Partager par email partager sur facebook partager sur Twitter Flux rss des commentaires
Rubrique : Voir tous les sujets de la rubrique

2 réactions

  1. mercedes larrain /

    QUE BIEN MANENA, TE FELICITO, QUE GRAN LOGRO, ERES FANTASTICA.

    UN GRAN ABRAZO

    MERCE

  2. pelu larrain /

    FELICITACIONES A LA ARTISTA, BELLA OBRA!

Réagir sur ce contenu :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

ActualitésPrix des Lycéens 2014 : les inscriptions sont ouvertes !