Voyage en Chine

Accès par chapitres :

Les baguettes

 

Quand on parle de repas asiatique, les deux éléments qui  nous viennent tout de suite à l’esprit sont les baguettes et le riz. Attardons-nous sur le premier de ces deux objets.

Les baguettes, pour les éventuelles quelques personnes qui me lisent mais n’en n’ont jamais vues, ce sont deux tiges, souvent en bois, d’une vingtaine de centimètres, avec en général un bout plus fin que l’autre. C’est l’ustensile par excellence de la cuisine asiatique.

Les baguettes de tous les jours pour manger sont en général en bois imperméabilisé, et avec parfois des motifs simples sur la moitié supérieure (la plus épaisse). De nos jours, beaucoup sont en fait en plastique. Il existe aussi des baguettes que j’appellerai « de cérémonie », traditionnellement décorées de motifs fins avec des matériaux précieux (nacre, or, ivoire…). De l’autre côté du spectre, on a les baguettes « de cuisine », brutes et non décorées, un peu plus grandes, et les baguettes jetables, qu’il faut souvent séparer l’une de l’autre. Ici, elles sont exclusivement réservées aux plats à emporter. Je vous conseille de les frotter discrètement l’une contre l’autre (au Japon, il paraît que c’est très impoli) pour vous protéger d’éventuelles échardes.

En Corée (du Sud), j’ai eu la désagréable expérience d’être confrontée aux baguettes en métal. Elles sont beaucoup plus petites et fines (afin de ne pas les alourdir il me semble), et la nourriture a tendance à en glisser. Je pense que la raison pour laquelle les baguettes en métal ont été plébiscitées par les Coréens vient surtout de soucis hygiéniques. En effet, la nature ligneuse des baguettes en bois fait qu’elles absorbent facilement différents liquides, qui eux peuvent servir de milieu de culture adéquat pour des petites bébêtes ou autres. D’où la nécessité de bien les imperméabiliser, ou de recourir au plastique.

Si vous vous rendez dans le restaurant asiatique le plus proche de chez vous, vous trouverez certainement vos baguettes enveloppées dans un petit sachet vous expliquant comment les tenir. J’ai cependant un aveu a vous faire : je suis complètement incapable de me servir des baguettes comme indiqué. Mon oncle me dit que ma façon de tenir les baguettes n’est pas orthodoxe, mais je mange très aisément ainsi, alors qu’importe ?

 

Des baguettes de tous les jours
Des baguettes de tous les jours.
       
Des baguettes jetables. Notez l'absence de la notice d'instruction.
Des baguettes jetables. Notez l’absence de la notice d’instruction.

 

Récemment, un de mes collègues a même été en admiration devant mon talent à manger un œuf dur sans le faire tomber ou glisser. Je pense d’ailleurs que personne n’a remarqué mon petit défaut d’utilisation. Après tout, bien qu’une certaine façon de tenir un stylo est enseignée, ce n’est pas pour autant que tous ceux qui tiennent leur stylo différemment sont persécutés. C’est à peine si on le remarque. Je vous incite donc à vous mettre à l’aise avec vos baguettes, à partir du moment que vous ne vous en servez pas comme d’une brochette.

Le design varie, mais la plupart du temps ce sont de petits personnages qui gardent vos baguettes ouvertes. http://www.kdesign.fr/293-283-large/baguettes-chinoises-chopstick-fille.jpg à l'adresse http://www.kdesign.fr/fr/vaisselle-bebe-design/293-baguettes-chinoises-chopstick-fille.html

Le design varie, mais la plupart du temps ce sont de petits personnages qui gardent vos baguettes ouvertes.

Ma grand-mère disait que tenir ses baguettes loin du côté inférieur (celui que l’on met dans la bouche) était signe de bonne éducation, « comme les princesses ». Je peux vous assurer que cela demande une bien plus grande dextérité ! De nos jours, on peut trouver un dispositif dans lequel on plante ses baguettes, et qui les tient pour vous, sans doute imaginé par un inventeur qui a remarqué les diverses difficultés rencontrées par les Occidentaux (et les enfants, si on considère les déclinaisons très colorées de l’objet) dans les restaurants. Il s’agit d’un petit objet, d’environ cinq centimètres sur cinq, en matière plastique souple, et dont la forme générale rappelle un « V ». On plante le bout supérieur des baguettes dans chaque branche du « V ». Elles sont ainsi maintenues ouvertes, et, dû à la nature souple de l’embout, il suffit d’appuyer dessus pour les fermer, et de lâcher pour qu’elles s’ouvrent à nouveau ! Très pratique pour manger avec des baguettes sans savoir y faire, et si on n’a pas trop peur du ridicule.

Je me souviens d’un concours que l’on organisait, petits, lors de nos fêtes d’anniversaire. Il s’agissait de transvaser des Smarties d’un bol à un autre, en n’utilisant que des baguettes. Les gagnants étaient ceux dont le bol contenait le plus de sucreries. La couche de sucre entourant les petits chocolats les rendant extrêmement glissants, il n’était pas aisé de repartir avec un butin conséquent ! Je pense que certaines personnes ont cette image de l’utilisation des baguettes : qu’elles servent à prendre, a piocher un objet. Certains de mes amis, au collège, lorsqu’ils découvraient que je savais me servir de baguettes, s’exclamaient : « Mais alors, tes repas doivent durer extrêmement longtemps, puisque tu dois prendre chaque grain de riz avec tes baguettes, un par un ! ». Je ne me souviens pas de ce que je leur ai répondu à l’époque, mais aujourd’hui j’aurais pu dire : « Et toi, quand tu manges du riz, tu utilises ta fourchette pour piquer chaque grain de riz ? ». Car effectivement, on mange du riz avec des baguettes, tout comme avec une fourchette, en le soulevant. Je dois avouer que la manœuvre est bien plus aisée avec le riz un peu collant servi ici que celui que l’on trouve en France, mais je vous donnerai plus à ce propos plus tard.

 

Dans les restaurants de standing moyen, les baguettes sont dans des bacs ou pots à chaque table ou au niveau de la caisse.
Dans les restaurants de standing moyen, les baguettes sont dans des bacs ou pots à chaque table ou au niveau de la caisse.

 

Cependant, la mode des sushis venant de balayer la France, enfin, la capitale en tout cas, il me semble que maintenant beaucoup plus de Français sont devenus extrêmement adroits avec des baguettes. Au point où les restaurants ne donnent pas toujours le manuel d’instructions pour manger. On peut donc remercier les Japonais pour avoir introduit et vulgarisé nos deux petits bouts de bois. Reste à préciser que les sushis se mangent traditionnellement avec les doigts. Enfin moi, je dis ça, je dis rien…

 

Accès par chapitres :

Écrit par : , le 15 mars 2013 imprimer Partager par email partager sur facebook partager sur Twitter Flux rss des commentaires
Rubrique : Voir tous les sujets de la rubrique

2 réactions

  1. Ilaine /

    Super article, ce n’est pas un carnet d’étonnement pour rien ! Les sushis avec les doigts, je vais essayer, tiens !
    Mais il me semble qu’il ne manque qu’un détail… et les baguettes dans les cheveux ? :)

  2. Clemence /

    Ca donne vraiment envie d’y retourner tout ca :) !

Réagir sur ce contenu :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

ActualitésPrix des Lycéens 2014 : les inscriptions sont ouvertes !